Hommage à Georges Méliès
Le Voyage dans la Lune - 1902


Le film de Méliès (1902), fait honneur à deux classiques : De la Terre à la Lune (1865) de Jules Verne, et Premiers Hommes dans la Lune (First Men in the Moon - 1901) de l'auteur anglais Herbert George Wells connu pour La Guerre des Mondes (The War of the worlds - 1898) et La Machine à explorer le Temps (The Time Machine -1895).
Méliès use donc du canon et du projectile qui appartiennent à la première œuvre pour envoyer le professeur Barbenfouillis et ses amis vers la Lune. Lune qu'ils exploreront selon la deuxième œuvre, puisque les héros de Verne ne font que tourner autour de notre satellite, sans y mettre les pieds.
J'ai voulu rendre hommage au premier film de science-fiction de l'histoire du cinéma en recréant la fameuse scène dans laquelle le projectile est sur le point de « retomber » sur Terre, un sélénite (nom des habitants de la lune) agrippé au cul de l'engin.
Je n'ai pas eu le temps, malheureusement, de sculpter les personnages, pour mieux me consacrer au décor. Il faut bien se rappeler que dans le film tout n'était que carton-pâte et décor peint, contrairement à la saynète que je me suis donné de faire pour commémorer le Centième Anniversaire du Film Français (1902-2002). Il m'a fallu pour cela transposer ce que je voyais, sans trahir l'effet de volume du modèle. À bien y regarder, on peut s'apercevoir que la sculpture à des airs de « pied » ou de pince de sélénite. Au pied du décor - construit sur un pseudo plancher en bois - se trouvent quelques éléments : une échelle et la toile peinte roulée pour le fond. Le nom du modèle est inscrit dans un panneau, dans le plus pur style de l'époque.
Quand au projectile fiché dans l'œil du comédien grimé en face lunaire, c'est un bas relief que j'ai sculpté et qui vient se rajouter à cette évocation fantastique.


©
Jean-Marc Deschamps - Nemotechnik