FACE  AU  DRAPEAU
1896



Un génie de la science a mis au point un engin de guerre explosif autopropulsif si puissant qu'un état qui entrerait en sa possession rêgnerait sur le monde. Mais voilà, Thomas Roch à perdu la mémoire... Lui et un agent du gouvernement français sont enlevés par Ker Karraje, un pirate, à bord d'un sous-marin qui sert de remorqueur à sa goélette lorsqu'il est sous l'identité du comte d'Artigas.

Modèle
suivant


Fiche technique :
Le «Tug» (remorqueur) de Ker Karraje s'inspire du premier sous-marin «moderne» de la Marine américaine imaginé par John P. Holland, alors que le Sword (voir plus bas) tient ses caractéristiques du sous-marin français Goubet que l'on voit dans les dessins du roman.    























Haut de page

Le lieutenant Devon de la Marine Américaine utilise ce sous-marin pour sauver Simon Hart, l'agent scientifique travaillant pour le compte du gouvernement français, et prisonnier sur l'île secrête, Back-Cup, du pirate Ker Karraje.


© Jean-Marc Deschamps - Nemotechnik